Dans ma cuisine

27 juin 2007

Petit conseil de lecture pour les vacances

bouquin_028

Peut-être est-il un peu tôt pour penser vacances, hamac et transats (surtout quand on voit le temps qu'il fait à Paris ), mais j'avais envie de parler d'un petit livre bien intéressant que je squatte depuis 2 mois. Ce n'est pas une nouveauté puisqu'il a 3 ans, on en a déjà parlé, mais c'est vraiment dommage de ne parler des livres qu'au moment de leur sortie, comme s'ils étaient de simples objets de consommation à jeter après usage. Bref, voici un petit aperçu, avant de le rendre définitivement à la bibliothèque et peut-être enfin de l'acheter, de l'Atlas mondial des cuisines et gastronomies.

Écrit par deux géographes, le livre replace les aliments dans leur contexte historique et culturel. Rites de prise de nourriture, modes de cuisson, habitudes gustatives, on pioche dans les petits articles denses nombre d'informations passionnantes. La plupart des chapitres traitent de familles d'aliments en particulier, comme les céréales, les viandes et produits laitiers, d'autres des manières de consommer. Petits articles donc, mais aussi de nombreuses cartes, c'est quand même un atlas, comme celles de la répartition des couverts dans le monde. Il y a bien sûr le classique, et oh combien passionnant, thème de la route des épices, mais aussi des articles plus politiques comme celui traitant de la directive européenne sur la composition du chocolat. Et dans la catégorie curiosités, un fromage confidentiel produit par 9 vaches haut-savoyardes et vendu seulement à Paris.

Le format est idéal, on peut ouvrir une page au hasard ou au contraire rechercher un élément précis. Clair, coloré, simple et pointu à la fois, c'est un ouvrage ludique qui convient bien à la lecture dilettante des vacances, ou des longs week-end, ou des soirs d'été...

Je crois bien que je vais le rendre à la bibliothèque, faire un ptit tour dans les rayons et, mine de rien, le réemprunter aussi sec !

réf : Atlas mondial des cuisines et gastronomies, de Gilles Fumey et Olivier Etcheverria (postface de Michel Bras) - éditions Autrement

Posté par juliep74 à 17:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


21 juin 2007

Purée d'aubergine au sésame

Une petite recette légère et végétarienne...
Il y a plein de façons d'assaisonner la purée d'aubergines. Je dois avouer que je craque pour les currys fondants des restos indiens, et je dois avouer aussi que je n'en ai pas encore réussi un qui rivalise vraiment ( c'est comme pour la sauce à la menthe, je m'approche mais il manque toujours " le petit truc qui fait que..." )
Bref, la purée d'aubergine au sésame, ça existe au resto, mais comme je n'en ai jamais goûté, je peux la faire sans complexes.
Chaton_009
Servie avec du quinoa, le tout parsemé de graines de lin (parce que ça fait sésame)

Ingrédients

2 aubergines
1 cs de pâte de sésame
paprika
coriandre fraîche
sel et poivre
graines de sésames pou la déco ( ou approchant, le but est que ça fasse joli )

Mettre les aubergines au four, en n'oubliant pas de les percer à la fourchette (une fois, j'ai oublié, ben ça peut faire mal quand ça explose). Les sortir lorsque la peau est ratatinée (à 180°C chaleur tournante, ça prend à peut près une demi heure).
Gratter l'intérieur, écraser à la fourchette, ajouter la pâte de sésame, le paprika et la coriandre ciselée, assaisonner.
J'aime bien les plats relevés, mais il faut bien faire attention en ajoutant le poivre et le paprika, ça peut se révéler douloureux pour les palais sensibles.
Le résultat est très onctueux, la preuve, j'avais prévu un petit triangle de Bovine Joyeuse, je n'ai même pas eu à le mettre !

Posté par juliep74 à 17:35 - Commentaires [4] - Permalien [#]

15 juin 2007

triangles de polenta

Voilà, j'ai découvert la polenta ( je sais je suis un peu en retard sur le coup ) et je ne vais plus m'en passer. Parce que c'est facile, que ça s'assaisonne à l'envi et surtout, surtout, que ça donne un résultat assez regardable...
cuisine_025
Ma foi, il il y a quelques améliorations à faire au niveau de la couleur de la garniture ( ici tapenade et gruyère pour un résultat très " graphique " en noir et blanc dû surtout au côté improvisé de la chose), mais je n'en revient pas du résultat. Pour un effort vraiment minime.
Non, vraiment , la polenta en apéro, j'adore. Tellement enthousiaste que le même soir j'en ai fait une autre version, au four.
cuisine_030

Bon, là c'est avant de passer au four, je n'était pas sûre de la version finale. eh bien ça allait, le fromage était joliment doré, le basilic quelque peu rabougri, mais dans une lumière tamisée, ça passait très bien !

Ce qui est important dans la recette, c'est surtout de mettre un rapport de 300gr de polenta pour 1 litre d'eau, et de tourner 20 minutes à feu doux (dur dur sur la fin). Niveau difficulté technique, y'a pire.
Etaler ensuite la préparation dans un moule ou sur une feuille de papier sulfurisé. On peut aussi l'étaler au rouleau en humidifiant un peu et en apposant une 2e feuille de papier dessus. Un peu d'eau aide aussi à lisser la surface. Il suffit d'attendre que ça refroidisse pour découper !
Ah oui : j'ai ajouté à le cuisson un peu d'ail et d'herbes de provence sèches, mais je vais explorer d'autre voies...

cuisine_028

Posté par juliep74 à 12:11 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

09 juin 2007

galettes pommes de terre - courgettes

Une recette qui sent le placard désert et le frigo qui crie famine... comme quoi, avec des oeufs, de la farine et du fromage, on peut toujours s'en sortir.
En fait, j'étais partie sur quelque chose approchant des beignets de pommes de terre haut-savoyards ( je dis " haut " parce que les beignets de la Savoie pas Haute je ne connais pas, donc je ne m'avance pas... ), et puis, là, dans le bac à légumes, une courgette esseulée...
De la farine de sarrasin pour faire la pâte, car c'est quand même ma farine préférée ( euh en fait je n'en ai pas beaucoup goûté, de farines différentes, mais je fais ma moitié de bretonne chauvine )
Et comme fromage du gruyère suisse, enfin du gruyère quoi, le seul et unique ( la " spécialité fromagère " râpée étant utilisée en cas de pénurie uniquement !)
Tout bien mélangé, ça donne ça...

cuisine_017

Pour faire ces petites choses bien nourrissantes, il faut :
- 500 gr de pommes de terre
- 250 gr de courgettes ( le poids de la courgette de mon frigo, vous l'aurez deviné )
- 3 oeufs
- 2 cs bombées de farine
- 100 gr de gruyère
- 1 gousse d'ail
- ciboulette
- sel, aromates, poivre
- les graines de lin, c'était que pour la déco, mais pourquoi pas dans les galettes ? (attention, à la cuisson, il semble qu'elles perdent leurs qualités nutritives )

Râper les pommes de terre, les faire égoutter dans une passoire( avec un poids dessus, c'est bien )
Râper la courgette, râper le fromage
Mélanger les oeufs et la farine, ajouter les trois ingrédients susmentionnés et l'assaisonnement
Faire cuire à la poêle dans un peu d'huile ( le " un peu " c'est pour me donner bonne conscience, ce genre de plat absorbe bien la graisse, alors pour éviter que cela ne colle ni ne brûle, il faut parfois en rajouter )
Si vous êtes allé trop vite avec l'étape " égouttage " et que le mélange rend de l'eau, écumer...

Posté par juliep74 à 21:38 - Commentaires [5] - Permalien [#]

05 juin 2007

gaspacho ananas - fraise

Pour encourager le soleil à pointer le bout de son nez, et surtout à rester bien accroché au dessus de nos têtes, une petite recette glanée dans un vieux Régal (avril 2005) et légèrement modifiée.
Toute fraîche, super décorative, à servir en petite verrine ou comme dessert unique, comme c'est le cas sur la photo...

photo_121
Bon, je me suis lâchée pour la déco, je suis une vraie gamine mais ça faisait super longtemps que je voulais décorer le tour du verre avec du sirop et du sucre. Voilà, c'est fait.

Pour la recette...
1 ananas
250 gr de fraises
feuilles de menthe fraîche
5 cl de sirop de sucre de canne
glaçons

Éplucher l'ananas, le couper en dés et le mixer avec quelques glaçons. Ajouter le sirop, la menthe ciselée et les fraises coupées en morceaux. C'est joli, c'est frais et en plus c'est pas compliqué.
Ah oui, si vous n'avez pas un mixer de compétition qui hache les glaçons comme du beurre, mixez d'abord le fruit, ajoutez les glaçons entier, mettez au frais en attendant que ça fonde et mélangez. D'accord, ça fait moins classe, mais on fait ce qu'on peut...

Posté par juliep74 à 17:06 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


15 avril 2007

orties je vous aime !

Avant ce fabuleux message de Valérie, les orties, pour moi, c'était ce truc infâme (le jus d'orties puant qui servait d'insecticide à mon grand père ), vicieux (sa planque préférée ? les buissons de framboises !) et épuisant ( des racines interminables lorsqu'il s'agit de désherber, ce qui, je l'avoue, ne m'arrive pas très souvent sur mon balcon parisien). Bref, le cauchemar du jardin et des ballades dans les champs, rien que des souvenirs de badigeonnage des mains de " mercryl " par ma grand-mère ).
Mais tout cela a changé, depuis ce fameux post de Valérie sur le pistou d'ortie. Elle y disait que c'était une plante tout à fait comestible, et même, oh surprise, bonne. Il faut dire que dans mon imaginaire, la soupe d'orties était associée au fameux jus d'orties puant du fond du jardin.
J'ai donc profité d'un week end au grand air pour cueillir tout ce que je trouvais dans le jardin. Une fois n'est pas coutume, j'ai râlé de la rareté de la plante dans ledit jardin, ce qui n'est pas étonnant puisque qu'une semaine auparavant, il était encore tapissé d'une fine couche de neige. Enfin, paraît-il, j'ai pas vu la neige cette année (mais je suis beaucoup restée dans les parages de mon balcon parisien, aussi)
Bref, cueillette et effeuillage un peu longs, lavage délicat pour ne pas se piquer, et puis...
Et puis et puis, suivant (presque ) la recette de Valérie : " rastegaï aux orties ".
Eh bien c'était bon, surprenant, original. Et même qu'il parait que c'est plein de fer et de calcium, que demande le peuple ?
tarte_aux_orties
Voilà ce que donne un rastegaï, en gros une quiche à pâte levée (bon, j'ai peut être trop rabattu les bords).
Pour la recette, allez voir le mail d'origine ici. J'ai un peu modifié les ingrédients en fonction du contenu du frigo, à savoir crème de vache, fromage de chèvre et graines de tournesol (ouh c'est gras ).

Posté par juliep74 à 19:37 - Commentaires [6] - Permalien [#]

11 avril 2007

Muffins " marocains " à la courgette

Ces derniers temps, j'ai beaucoup cuisiné les courgettes (un peu trop aux dires de certains ?) : en beignets, en galettes, en gratin, en salade... Verdict, le plat le plus réussi était finalement le plus évident. Comme quoi...
J'aime bien les plats en portion individuelle, les ptits trucs qui se grignotent avec une salade et qu'on peut emporter partout. Et la forme " muffin " a l'avantage d'être moins grasse qu'un beignet (enfin bon, moins de graisses brûlées et la possibilité d'utiliser de l'huile d'olive qu'il faut éviter de chauffer au-delà de 210°C)
Pour l'assaisonnement, j'ai utilisé du ras el hanout, mais du paprika conviendrait aussi très bien je pense (d'ailleurs mon ras el hanout a une dominante de paprika vraiment top)
muffin

Voilà la recette, avec toutes mes excuses pour le calcul en " cuiller à soupe ", je ne suis pas assez organisée pour peser... mais j'ai honte et je vais m'améliorer, promis.

70 gr farine
1 pointe de levure chimique
1 oeuf
200 gr de courgettes
ail ( selon les goûts)
1 cs de Ras el hanout
4 cs huile d'olive
5 cs de lait

Mélanger le Ras el hanout avec la farine et la levure, puis ajouter l'oeuf, l'huile, le lait et l'ail. Ajouter les courgettes crûes râpées. Mettre dans des moules à muffin, 20 minutes au four à 180°C (chaleur tournante) et c'est prêt !
La consistance est assez " humide ", pas tout à fait comme un muffin classique, puisque les courgettes sont pleines d'eau. En tout cas c'est pas sec.

Posté par juliep74 à 12:41 - Commentaires [1] - Permalien [#]

30 mars 2007

Halva à la carotte

Puisque le dernier voyage s'éloigne et que le prochain n'est pas pour tout de suite, une petite douceur un brin exotique... Je voulais trouver une recette toute simple, toute rapide, et toute entière présente dans mes placards (la flemme de faire les courses).
En feuilletant un " vieux " bouquin sur la cuisine indienne de chez Hachette, mon regard s'est arrêté une fois encore sur le halva à la carotte. Alors j'ai craqué. J'adore les carottes, surtout sous forme de gâteau, mais je dois avouer que je n'ai pas encore trouvé "la" recette de gâteau aux carottes qui concurrence celui que j'ai goûté un jour de neige dans un resto de la petite ville québécoise de Magog. J'ai été élevée aux gateaux aux carottes de la coop, en Suisse, déjà pas trop mal... mais là, au bord du lac invisible ( où ça un lac ? ah, là où c'est blanc et où on ne voit rien ?), le gâteau québécois a dépassé tout ce que je connaissais.
Bref, revenons à mon halva. Apparemment, ça se prépare de plusieurs façons, avec ou sans semoule (comme ici, une recette à tester de toute urgence). Le mien est avec, c'est pas mauvais, et ça se mange presque avec le doigts !
cuisine_030

Voilà la recette, un peu modifiée pour coller au contenu de mes placards...

200gr de carottes
15 cl de lait
1 cs de raisins secs
1 cs de poudre d'amandes
1 cs de pistaches non salées
4-5 capsules de cardamome
1 cs de sucre
2 1/2 cs de beurre

Il faut la faire tranquillement en 3 étapes, forcément c'est un peu long et ça salit 2 casseroles et une poele (quand on n'a pas de lave-vaisselle, ça compte !). Mais il suffit d'avoir une petite heure devant soi...

Râper les carottes et les faire cuire avec 1 1/2 cs de beurre à feu doux, environ 20 minutes. Bien remuer pendant la cuisson.
Faire revenir la semoule, les amandes et les pistaches dans le reste de beurre, environ 5 minutes, en remuant.
Porter à ébullition le lait, le sucre et les raisins.
Baisser le feu, ajouter les carottes et la semoule, et cuire doucement en remuant, environ 15 minutes. Le mélange doit épaissir ou s'assécher.
Ajouter les graines de cardamome pilées.
Verser le halva dans un plat carré ou un moule à cake tapissé de papier sulfurisé et mettre au frais.

Réf : Cuisine Indienne, Bikash et Marcela Kumar, petits pratiques Hachette

Posté par juliep74 à 15:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

19 mars 2007

Encore des ptits gâteaux !

Puisque la météo est hostile, j'ai une bonne excuse pour continuer sur ma lancée des douceurs à grignoter...
Comme je suis dans ma phase " anis ", j'ai juste ajouté quelques graines à de la pâte sablée, un peu de confiture, et le résultat est, disons, correct...

sabl_s_006

... sauf le saupoudrage de sucre glace qui n'est pas vraiment maîtrisé.

Sablés à l'anis et à la confiture
120 gr farine
60 gr beurre
30 gr sucre
1 jaune d'oeuf
graines d'anis vert, au goût
eau : assez pour obtenir une pâte souple
confiture

Mélanger tous les ingrédients (sauf la confiture, vous l'aurez deviné ;-) et réserver la pâte 30 minutes au réfrigérateur.
Etaler ensuite la pâte sur un plan de travail bien fariné ( fariner le rouleau si la pâte est trop collante), puis découper des petits cercles à l'emporte-pièce ( un verre retourné produit le même effet, il suffit d'avoir la bonne taille).
Faire des sandwichs en tartinant de confiture. Dorer les biscuits à l'oeuf ou au lait. Ou à rien du tout, c'est bon quand même.
Attention, les cercles de pâtes du dessus doivent être découpés au centre, sinon ça fait des petits cratères...
Mettre au four (180° à chaleur tournante, un peu plus sinon ), et bien surveiller, mais la cuisson est assez rapide.
Saupoudrer de sucre glace.

Posté par juliep74 à 15:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 mars 2007

cookies anis, lin et tournesol

Voilà, un premier message sur mon blog tout neuf...
ça faisait un petit moment que j'avais envie de cookies, mais pas vraiment de ceux à la noisette et au chocolat blanc que je fais d'habitude. L'autre jour j'ai acheté des graines de lin sans trop savoir quel goût ça avait. En fait ça n'en a aucun, ça se coince dans les dents et si on ne les croque pas, pas moyen de profiter de leurs propriétés (apparemment ) exceptionnelles (anticholestérol ).
Bref, le cholestérol attendra, parce que je me suis dit que j'allais plutôt profiter de leur côté croquant dans mes cookies. En plus, la cuisson semble modifier leurs propriétés, comme c'est le cas pour beaucoup d'huiles.
Donc ce ne sont pas vraiment des cookies " santé ". Mais c'est bon quand même !
Ingrédients
100 gr farine
60 gr beurre
40 gr sucre
1 oeuf
1 cs crème de marron
1 cs poudre d'amandes
1 cc cannelle en poudre
1 cc de gingembre en poudre
1 cs de graines de lin
1 cs de graines de tournesol
60 gr de pepites de chocolat

cuisine_025






Et puis j'avoue, j'en ai fait aussi avec des pistaches, noisettes et chocolat blanc... on ne se refait pas.

cuisine_032

Posté par juliep74 à 16:06 - - Commentaires [4] - Permalien [#]